de services

Annuaire des commerces

Médiathèque municipale

paiements

Les menus

spectacles

état civil, CNI

& passeport

piscine

déchets

cinéma

pharmacies de garde

météo

transports

accueil > actualité

Hommage

La disparition de Pascal Pouchin

Pascal Pouchin s’est éteint le 6 avril dernier à l’âge de 66 ans.

 

Né le 5 mars 1955, celui que l’on n’appelle pas encore « Pépère » est membre de l’Entente d’éducation physique et sportive de Provins – l’école d’athlétisme – dans ses jeunes années.

Dans les années 70, il devient adhérent au Moto club Provinois, où il participe à de nombreuses manifestations et sorties.

Dans les années 80, passionné de football, il adhère à l’équipe du Café de la Paix de Provins, joue en UFOLEP et au Secteur des deux vallées. A la fermeture de l’établissement, le football club du Café de la Paix devient la section football de la Maison des jeunes et de la culture de Provins (MJC). Pascal en devient le responsable et entre au conseil d’administration de l’association.

En 1984, avec l’aide des membres de la Section Football, il prend en charge l’accueil et le placement du spectacle Son et Lumière de Provins « Les jeux médiévaux ». Il est omniprésent à la MJC et participe notamment au nettoyage du terrain de la Section Moto- Trial de l’association. Favorisant sur tout la convivialité, il organise de nombreuses sorties pour assister aux matchs de football au stade d’Auxerre.

En 1992, Il quitte la MJC et la section football pour créer, avec un groupe de copains, un club de motards sur Provins. Les statuts sont déposés : Top moto 77 naît officiellement le 30 septembre 1992. Pascal en deviendra rapidement le président.

En 1997, Top moto 77 créé l’opération « Un enfant, un jouet ». La plus grande réussite dont peut s’enorgueillir Pascal. Pour l’occasion, l’association s’est associée à la délégation provinoise de la Croix Rouge Française et aux Restos du Cœur. Des jouets neufs ou en excellent état sont déposés dans les mairies participantes et sont ensuite ramassés par les motards, le premier dimanche de décembre, et redistribués aux plus démunis par la Croix Rouge et les Restos du Cœur lors de leurs arbres de Noël. Les motards ont du cœur et ils le prouvent chaque année avec cet impressionnant cortège qui écume les routes du Pays Provinois. Si les premières années, seuls une quinzaine de motards participaient à ce ramassage, aujourd’hui le cortège accueille jusqu’à 300 motos offrant un spectacle original dans toutes les communes visitées.

A force de persévérance, Pascal obtiendra de la municipalité sa première subvention et l’association bénéficiera d’un local mis à disposition qui sera inauguré au mois de mai 2004.

Dans l’ambiance conviviale qui est sa marque de fabrique, Top moto 77 se fait connaître du grand public notamment grâce au stand de restauration que l’association tient lors des Médiévales de Provins au mois de juin, au Forum des associations du mois de septembre et à la brocante d’automne au mois d’octobre. Manifestations au cours desquelles les motards tiennent des stands de plus en plus prisés et qui sont devenues de véritables institutions, autant de lieux d’échange et de convivialité. Elles permettent, en outre, de rentrer des finances afin de pouvoir proposer aux adhérents de l’association des sorties à un tarif abordable à tous.

Pascal sera conseiller municipal de 2014 à 2020.

En décembre 2019, l’association a fêté ses 25 ans d’action en faveur des enfants défavorisés au cours duquel un cortège de plus de 250 motos ont parcouru 120 km dans 22 communes.

Pascal s’est éteint le 6 avril. La maladie contre laquelle il se battait l’a finalement emporté.

 

_

 

A l’occasion de ses obsèques, le Maire de Provins lui a rendu hommage : « Parce que la vie est ainsi faite, la maladie a eu raison de son bonheur de vivre, de sa soif de vie. Nous n'oublierons pas la leçon de courage que Pascal nous a donnée. A tous ses amis, il n'a jamais caché que ce chemin a été difficile, il n'a jamais caché à quel point l'amour de Muriel le portait pour avancer, mûrir des projets jusqu'au dernier moment, rester au fond de lui, avec toutes ses angoisses et ses doutes, profondément optimiste et volontaire.

J'ai dit que Provins a perdu son motard de coeur. Et quel coeur, un coeur ardant pour ses proches. Un coeur immense pour ses amis. Un coeur en or pour celles et ceux qui lui tendaient la main.

Provins perd un acteur irremplaçable de la vie associative et municipale. Vous le savez.

Notre peine est immense. Nous sommes infiniment tristes car le jour qui vient, sans lui, ne sera plus jamais le même.

Je sais que nous sommes nombreux à partager ce sentiment diffus que le manque que sa disparition provoque ne se comblera pas. Il ne se comblera pas parce qu'il était une personnalité tonitruante et si attachante. Parce qu'il était un tempérament. Parce qu'il était enfin tout simplement un homme bien, un homme droit et généreux.

Il l'a prouvé dans l'exercice de ses fonctions de conseiller municipal aux côtés de Christian Jacob puis à mes côtés. 6 ans d'un mandat de grande proximité avec les Provinois. Il aimait sa Ville sincèrement.

Cette reconnaissance, cette affection, les Provinois lui ont rendu au centuple car ils savent que Pascal a des valeurs cardinales : la fidélité, la générosité et le sens de l'amitié.

Nous n'imaginons pas, et ses amis de Top Moto encore moins, ce matin du premier dimanche de décembre sans lui. Depuis tant d'années, il a piloté, coordonné une opération d'une extrême générosité "un enfant, un jouet" qui lui est finalement devenue indissociable.

Ce moment, un vrai rayon de soleil en décembre, est un moment unique, un moment magique. Il donne le sourire, il a donné le sourire à des générations d'enfants qui savent parfois, qui ne savent pas souvent - et c'est ce qui est si beau - ce qu'ils doivent à Pascal.

Réunis aujourd'hui, avec et autour de lui, je n'ai qu'un vœu à formuler : entendre demain à nouveau un dimanche de décembre les crépitements, les bruissements, les frémissements des motos se mêler aux sourires des enfants pour déclencher, où il est, le bonheur sans limite de Pascal. Ainsi, simplement, nous serons dignes de lui et fidèles à sa mémoire. »

Olivier LAVENKA

A son épouse Muriel, à son fils Xavier, à ses petits fils Axel et Maxence, à son frère Frank, à tous ses proches, la Ville de Provins, ses élus et ses personnels, présentent leurs plus sincères condoléances.

© Ville de Provins / 2021 / Tous droits réservés

Ville de Provins

5, place du Général Leclerc – 77160 PROVINS

Tél.: 01 64 60 38 38

Adresse postale: CS 60405 – 77487 PROVINS Cedex

Nous contacter / Voir les horaires